L'art dans tous ses extrêmes

Gagnebin, Murielle and Jimenez, Marc and Andrieu, Bernard and Barrès, Patrick and Beuvelet, Olivier and Bosseur, Jean-Yves and Chan, Jenny and Chiron, Éliane and Dumas, Stéphane and Hernandez, Ophélie and Leutrat, Jean-Louis and Milly, Julien and Molinié, Georges and Pistone, Danièle and Rongier, Sébastien and Sag, Jean-Pierre and Soulages, François. L'art dans tous ses extrêmes. Paris, France: Klincksieck, 2012.

On-site consultation

Résumé

« L'art de ce début de XXIe siècle, infiniment inventif, échappe à toute qualification. Sans qualité, il multiplie les configurations à l'infini, déroute les attentes, infiltre la vie quotidienne, et, comme l'exprime Claude Amey, ce qui est extrême, ce n'est pas la ligne droite mais le nombre des agencements qui entendent partager « le sensible ». Tous les prophètes du déclin de l'art, les Cassandre prédisant sa mort programmée, de G. W. F. Hegel — qui ne parlait en fait que de « dissolution » — à Arthur Danto, se sont donc fourvoyés. Le capitalisme libéral a réussi à inventer la « fin de la fin de l’art ». Il est parvenu à créer un art à son image, un art affranchi des injonctions et des illusions modernistes, un art sans modèles, sans valeurs, sans idéaux, sans perspective humaniste, bref, un art « conforme », témoin désabusé, voire cynique, véritable sismographe d’un monde agité et déboussolé, lui aussi soumis à des reconfigurations. Pas de confusion toutefois : l'art de la non-finitude ne renonce pas au beau, ni au sublime, ni au laid. Bien au contraire, il absorbe le tout, libéré de tout idéalisme et notamment de l’illusion selon laquelle il pourrait réenchanter le monde. C'est peut-être ce qu'exprime la 11e biennale de Lyon intitulée « Une terrible beauté est née » d'après un vers d'un poème de Yeats. Une beauté terrible, que l'on pourrait dire aussi effrayante, abominable, affreuse, apocalyptique, atroce, catastrophique, dantesque, dramatique, effroyable, épouvantable, extraordinaire, fantastique, farouche, féroce, formidable, foudroyante, horrible, insoutenable, intenable, intense, monstrueuse, prodigieuse, puissante, redoutable, sombre, terrorisante, tragique, violente, etc. Sans qualité, l'art actuel supporte tous les qualificatifs » -- Marc Jimenez, p. [4] de couverture.

Types: Anthologies, essays, collections
All Contributors: Jimenez, Marc (Director); Gagnebin, Murielle (Author); Jimenez, Marc (Author); Andrieu, Bernard (Author); Barrès, Patrick (Author); Beuvelet, Olivier (Author); Bosseur, Jean-Yves (Author); Chan, Jenny (Author); Chiron, Éliane (Author); Dumas, Stéphane (Author); Hernandez, Ophélie (Author); Leutrat, Jean-Louis (Author); Milly, Julien (Author); Molinié, Georges (Author); Pistone, Danièle (Author); Rongier, Sébastien (Author); Sag, Jean-Pierre (Author); Soulages, François (Author)
Dossier: 100 - THÉORIE / THEORY
Collation: 211 p. ; 24 cm
ISBN: 9782252038420
Language of Publication: French
Publishers: Paris, France: Klincksieck
Keywords: ART CONTEMPORAIN; ESTHÉTIQUE
Copyright Statement: Klincksieck
Series Name: L'université des arts ; 11
Deposited by: Users 6 not found.
Date Deposited: 27 Mar 2014 19:48
Last Modified: 27 Mar 2014 20:04
URI: http://e-artexte.ca/id/eprint/24542
Edit this item (login required):
View Item